AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Catch the Baryshnikov's train ●● « la vie n'est qu'illusion »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
What can I say I'm no angel

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

➮ Adresse : Upper West Side, New York.
➮ Avatar : Penn Badgley.


☙ Ta Fabuleuse Histoire ❧
➮ Famille: Devenir meilleur que Morgan Larsson, et le tuer.
➮ Distinctions:
➮ Ambitions: Jared Leto

MessageSujet: Catch the Baryshnikov's train ●● « la vie n'est qu'illusion » Jeu 15 Sep - 5:34



La mort est un état d'âme

❝ Crois-tu que la vie soit un passage d'une mort à l'autre ? Faut-il vraiment transiter par tant de morts pour arriver à vivre ? ❞


    Londres - 1888;

Lorsque le Docteur Bridgestone sortait du travail, il prenait généralement la diligence qui l’attendait devant; avec ses deux magnifiques chevaux bai qui produisaient de la brume blanche avec leurs naseaux à cause de la température basse, qui renâclaient d’un air impatient. Le clocher semblait mortifié de froid dans son uniforme. Edward n’avait pas froid, il trouvait même que c’était une nuit magnifique et il renvoya l’homme et ses chevaux chez lui préférant marcher. Tandis qu’il arpentait les belles rues de Londres, un sourire aux lèvres, saluant chaleureusement toutes personnes qu’il croisait en soulevant son chapeau haute-forme comme tout gentleman qui se respecte il pensait à sa gentille épouse qui l’attendait à la maison. Elle devait être entrain de préparer le dîner ou de mettre la table. Il savait déjà que lorsqu’il franchirait la porte elle lui adresserait un de ses magnifiques sourires, qu’elle l’embrasserait d’un doux baisé avant de lui dire: « Viens chéri, avant que le soupé ne soit froid. ». Elizabeth Bridgestone était une belle femme comme on en voit peu, grande rousse aux yeux émeraude, une peau satinée constellée de petites tâches de rousseur et un minois charmant. Elle était enceinte de quelques mois et il était aux anges, lui qui avait toujours rêvé d’avoir un fils, il espérait qu’il en soit. Edward avait beaucoup de chance d’avoir pour épouse une femme pareille il en était conscient mais elle disait toujours: « C’est moi qui est de la chance d’avoir le plus beau et le plus talentueux médecin de Londres pour époux, qui sait ! de toute l’Angleterre. ».  Il était de si bonne humeur aujourd’hui sans réellement savoir pourquoi. Edward se retrouvait dans le quartier pauvre de Londres, mais il s’en fichait pas mal, il aimait Londres sous toutes ces facettes: les bonnes comme les mauvaises. Il n’était pas comme la plupart de ses confrères à ne soigner que les riches et les nobles, lui était un médecin pour tous sans exception, la classe sociale ne comptait pas pour lui. Mais lorsqu’il tourna dans la ruelle de Whitechapel, il se figea alors dans une sorte de soubresaut, il vit un homme penché sur le corps d’une femme. Il ne savait pas quoi penser, mais la toilette de l’homme ne le porta pas à croire qu’il avait quelque chose à voir là-dedans. Il retrouva cependant ses esprits, cette pauvre femme, était-elle déjà morte ?
- « Monsieur, laissez-moi regarder, je suis médecin je peux peut-être lui venir en aide ! » avait-il tout bonnement lancé en s'approchant d'un pas rapide.
L’homme c’était lentement relevé, l’avait regardé approcher du corps sans rien dire, Edward c’était à son tour accroupi près de la femme. Mais avant même de la voir de près il savait qu’il ne pouvait rien faire pour l’aider. Sa gorge était tranchée profondément, le sang ruisselait déjà sur le sol et les yeux de la femme d’âge mûre était depuis un moment sans vie d’après lui.
- « Seigneur, qui peut-être assez cruelle pour s’attaquer à une femme. » avait-il soufflé d’une voix déconfite, horrifiée et apeurée.
Il avait alors voulu se tourner vers l’homme, savoir si il avait vu quelque chose, si il pourrait aider la police à reconnaitre le meurtrier. La police. Il fallait appeler la police tout de suite. Mais alors qu’il pivotait sur lui-même commençant à peine à se redresser quelque chose lui frôla le dos, quelque chose de glaciale. Il suffoqua quand ça lui effleura la peau, l’effleura et s’enfonça, si pointu, si vite, qu’il sentit à peine la douleur fulgurante, le jaillissement chaud de son sang, tandis qu’il tombait maladroitement à genoux et s’écroulaient en avant évitant de peu le corps de la femme. Son front heurta le sol; son bras gauche décrivit un arc de cercle. Comme il sombrait dans l’inconscience, sa main droite se referma sur la croix qu’il avait attrapée dans sa poche à la vue de la défunte. Ses vêtements étaient mouillés, chauds, et ils sentaient mauvais. Du sang. Il allait mourir. La mort. Il allait mourir. Edward le savait. A travers la petite lumière vacillante de son esprit, il le sentait. L’homme l’avait tué, l’homme qu’il croyait innocent, l’homme qu’il pensait qu’il était venu en aide à la femme morte. C’était en faite le tueur. Il entendait les martèlements de sabots venant de la rue. La rue. Il devait atteindre la rue, prévenir avant de trépasser. Il ne reviendrait plus, il le croyait mort tout comme la femme l’était. Ses idées s’éclaircissaient… mais il n’en avait pas pour longtemps. Il le savait. Il fallait qu’il arrive à la rue. Edward tenta de se mettre debout. Il y avait quelque chose qui tirait… le couteau… le couteau était encore plongé dans son dos. Il ne pouvait pas l’attraper. Il commença à bouger, il devait faire demi-tour en rampant. Quel effort pour se traîner… c’était terrible, terriblement douloureux. Lentement, centimètre par centimètre, il rampa, jusqu’à ce qu’il se trouve dans la bonne direction. Il restait cinq mètres au moins jusqu’à la rue. Y arriverai-t-il ? Edward secoua la tête pour chasser le brouillard noir. Il sentait le sang couler de sa bouche, il essaya de le cracher, sans grand succès il s'étrangla à moitié avec son liquide vital. La main droite… toujours bien fermé sur le chapelet… la main gauche, avancer la main gauche… le genou droit, le traîner en avant… le genou gauche… la main droite… Il y arriverait. Soudain une silhouette apparut d’un seul coup devant lui. Il cru à l’apparition d’un ange, ça ne pouvait être que ça. La femme qui se tenait entre lui et la rue était bien trop belle pour être humaine. Sa peau était d’une blancheur des neiges, ses longs cheveux blonds tombaient en cascade, elle posait son regard sur lui. Il avait du mal à distinguer ses yeux mais son visage était merveilleux. Il se dit que la mort avait finalement ses avantages. Il pensa alors à sa femme et s’en voulu aussitôt. Mais peu importe puisqu’il allait mourir, la femme se penchait vers lui, il cligna des yeux et il vit miroiter les siens; rouge sang. Il eut un hoquet de surprise étouffé dans sa gorge par le sang. Il sentit une main glaciale effleurer son dos et en retirer l’arme blanche. C’était une mauvaise idée, pensa-t-il en bon médecin, le couteau faisait pression et empêchait le sang de trop couler. Sa tête retomba mollement sur son bras, sa vision se troubla.
- « Ne bougez plus Edward, votre souffrance m‘est insupportable. » souffla la voix la plus magnifique qu’il ait jamais entendu de sa vie. « Vous êtes déjà l’homme le plus extraordinaire que j‘ai pu croiser dans ce monde, j’espère que vous survirez bel amour, vous ferez le vampire le plus magnifique que la Terre n’ait jamais porté. » poursuivit-elle.
Vampire ? Il délirait complètement dans ses derniers instants. Il sentit des lèvres douces et d’une froideur étonnante effleurer son cou. La caresse fut d’abord agréable. Mais la douleur qu’il ressentit ensuite était la pire qu’il ait jamais sentit. Le couteau à côté ressemblait à une simple tapette sur les doigts. Il eut envie de protester, de hurler, il voulait mourir à présent. Son corps s’enflammait des pieds à la tête. Il avait l’impression qu’on venait de le jeter au buché, des langues de feu dévoraient sa peau, ses os fondaient comme dans l'acide, toutes parties de lui cuisaient dans les flammes. Le noir l’enveloppa, il ne voyait plus, ne pouvait plus bouger, mais il continuait d’éprouver. Cette atroce souffrance qui ne faisait qu’amplifier, encore et encore.
---------------------------------------------------------------
❝ Tout ce qu'on pouvait dire c'est qu'elle l'aimait, mais qu'elle n'avait jamais pensée créer un montre pire qu'elle ne l'était ❞

Je l’avais emmené à l’abri pendant la transformation. Je ne voulais pas qu’il reste allongé là, sur le sol sale, lui qui était si brillant. Ce fût les trois jours les plus longs de ma vie et comprenez bien que ma vie à été longue, je ne savais pas s’il était mort, ou si j’avais réussi à le sauver, d’une certaine manière du moins. La peur m’avait statufié, je n’étais même pas aller me nourrir bien que ma soif était si grande que ma gorge me brûlait. Lorsqu’enfin le corps d’Edward Bridgestone bougea je fus empli d’une telle joie que mon corps retrouva le mouvement aussitôt. J’étais hystérique, avide même. Il avait survécu. Un sourire fendit mon visage. Je devais être prudente cependant, les nouveau-nés étaient incroyablement puissant il pourrait me briser d’une poigne, il allait être également des plus incontrôlable elle devrait le contenir. J'étais passée par là, je savais à quel point la soif pouvait rendre fou. Les yeux du vampire s’ouvrirent d’un seul coup, il n’était point bleu comme trois jours auparavant. Peut-être la seule chose que je regretterai, le rouge qui enflammait le regard du sang froid était si intense qu’il semblait luire dans la nuit. Il se releva dans un bond si rapide qu’il en devint presque invisible, même pour mes yeux, il réapparut de dos à plusieurs mètres de moi. J'avais envie de le voir, d’épier chaque détail de lui.
- « Edward… » Soufflai-je doucement.
Il se retourna d’un bond, j’étouffai un petit cri. Sa chemise était déboutonnée, révélant le lissé blanc de sa peau à l’apparence marmoréenne à présent, qui s’étalait ininterrompu, de sa gorge, de son torse, libérant sa musculature impeccable des vêtements qui d’habitude n’en donnaient qu’une vague idée. Je ne pus m’empêcher de lâcher un soupire admiratif, charmé. Je tachai d’éviter le plus possible de regarder son corps sublime, mais je dérapais souvent. A tous les coups, sa beauté me transperçait. Son visage que j’avais toujours trouvé des plus beaux était maintenant d’une magnificence surréaliste. C’était un véritable adonis. J’avais une envie folle de glisser une main dans ses cheveux bruns ébouriffés, je les trouvais même bien mieux ainsi que lorsqu’il les avait impeccablement coiffé. Il tendit les mains devant lui, les observa en silence, il semblait perdu, déconfit et totalement dépassé par ce qu’il lui arrivait, peut-être ne comprenait-il pas tout à fait ce qu’il était devenu. Mais je me voilais la face, un esprit si intelligent humaine ne pouvait donner qu’un grand génie vampire. Il s’approcha si vite que j’en fus surprise. Il emmenait d’une puissance que je n’avais jamais vue dans notre espèce, serait-il toujours aussi fort même après quelques années ? Une question à laquelle il me fut impossible de répondre. Car, pour la première fois depuis que je le connaissais ou l‘observais, je humai son haleine. Une odeur fraiche et sucrée, délicieuse et unique, qui me mit l’eau à la bouche. Sa main se plaça délicatement sur mon cou. Je ne bronchai pas. La froideur de ses doigts m’enflamma au lieu de me glacer, elle me fit vibrer. J’y ai cru, vraiment. Mais sa main c’est brusquement serrer contre ma gorge. Bien sur je suis un vampire mais la force des nouveau-nés est supérieur à la notre pendant la première année de leur vie. Je sentais ma peau de marbre craqueler sous ses doigts, posant mes mains contre sa main puissante pour tenter de le contrer. Le visage d’Edward n’exprimait rien, seuls ses yeux émanaient d’une lueur qu’il mettait cependant impossible d‘en définir la sorte. De la colère, peut-être ? Il me rejeta violemment en arrière, si fort, mon corps percuta le mur, l’enfonça, les débris s’écroulant sur moi. J’eu à peine le temps de me relever qu’il m’attrapait à nouveau pour me rebalancer sur le mur d’en face que je brisai également. Il bondit, découvrant pour la première fois ses dents luisantes et si agressives. A mon encontre, j’en étais triste, beaucoup plus que je ne l’aurais cru. J’entendis un grondement sourd rouler dans sa gorge, il leva la main, son poing serré fortement.
- « Edward ! Je suis… »
- « désolée ? » dit-il alors avec un calme qui ne collait ni à son apparence, ni au nouveau-né qu‘il était.
Sa voix. Elle résonnait d’accents meurtriers. Elle n’avait plus rien à voir avec avant; c’était un timbre des plus plaisants, doux et envoutants, pénétrant et vibrant dans les oreilles délicieusement. Cependant cette voix si belle, échappée de sa bouche menaçante, perdait tout sens.
- « Tu ne pas laissé mourir comme le destin l‘avait choisi pour moi, je te ferais payer chaque jour de mon éternité ce que tu as fait, vampire. »
J’en restais coite, si j’avais imaginé beaucoup de chose, cette version là était des plus inédites. Et des plus déchirante. De plus, sa façon de prononcer le mot ‘vampire’ avec tant de dégoût me vexa. Il ne semblait pas vouloir être comme moi, moi qui avait tant rêvé qu’un jour il partagerait ma vie avec autant de bonheur qu’il le faisait avec son épouse. Je m’étais trompé. Lourdement.


La vie n'est qu'une illusion

❝ When I crack that whip, everybody gonna trip just like a circus ❞


    On the way - U.S.A - 1931;

Texto to Texto


Dernière édition par U. K. Marvin Breckenridge le Jeu 15 Sep - 13:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
What can I say I'm no angel

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

➮ Adresse : Upper West Side, New York.
➮ Avatar : Penn Badgley.


☙ Ta Fabuleuse Histoire ❧
➮ Famille: Devenir meilleur que Morgan Larsson, et le tuer.
➮ Distinctions:
➮ Ambitions: Jared Leto

MessageSujet: Re: Catch the Baryshnikov's train ●● « la vie n'est qu'illusion » Jeu 15 Sep - 7:50




« Sarah Reynolds-Abernathy »
It's hard to deal with the pain of losing you everywhere I go

FEAT. MISS LAVIGNE • 25 ANS(i) • NÉE EN 1799 • DRESSEUSE/SPECTACLE DE FAUVES • VAMPIRE

But I'm doin' it


    welcome to my life


    ICI ON MET L'HISTOIRE DE NOTRE PERSONNAGE, TOUT CE QUI EST IMPORTANT DE SAVOIR POUR COMMENCER LE RP, MAIS BON GARDONS NOUS UN PEU DE SECRET POUR PIMENTÉ L'HISTOIRE. ET COMME JE N'AI PLUS RIEN À DIRE JE CITERAIS UN GRAND POÈTE QUI A UN JOUR DIT; THIS IS WAAAAARRRR !!! MDRRR ICI ON MET L'HISTOIRE DE NOTRE PERSONNAGE, TOUT CE QUI EST IMPORTANT DE SAVOIR POUR COMMENCER LE RP, MAIS BON GARDONS NOUS UN PEU DE SECRET POUR PIMENTÉ L'HISTOIRE. ET COMME JE N'AI PLUS RIEN À DIRE JE CITERAIS UN GRAND POÈTE QUI A UN JOUR DIT; THIS IS WAAAAARRRR !!! MDRRR ICI ON MET L'HISTOIRE DE NOTRE PERSONNAGE, TOUT CE QUI EST IMPORTANT DE SAVOIR POUR COMMENCER LE RP, MAIS BON GARDONS NOUS UN PEU DE SECRET POUR PIMENTÉ L'HISTOIRE. ET COMME JE N'AI PLUS RIEN À DIRE JE CITERAIS UN GRAND POÈTE QUI A UN JOUR DIT; THIS IS WAAAAARRRR !!! MDRRR ICI ON MET L'HISTOIRE DE NOTRE PERSONNAGE, TOUT CE QUI EST IMPORTANT DE SAVOIR POUR COMMENCER LE RP, MAIS BON GARDONS NOUS UN PEU DE SECRET POUR PIMENTÉ L'HISTOIRE. ET COMME JE N'AI PLUS RIEN À DIRE JE CITERAIS UN GRAND POÈTE QUI A UN JOUR DIT; THIS IS WAAAAARRRR !!! MDRRR






PETIT SURNOM D'AMOUR

« Imagine if this all came down »



♛ surnom
« prénom prénom nom »
ft. célébrité sur l'icône
ICI ON FOU LE LIEN DU PERSONNAGE, UN PEU DE BLA BLA POUR EXPLIQUER POURQUOI ILS VEULENT S'ÉGORGER OU POURQUOI ILS SE N'AIMENT. ^^.


♛ surnom
« prénom prénom nom »
ft. célébrité sur l'icône
ICI ON FOU LE LIEN DU PERSONNAGE, UN PEU DE BLA BLA POUR EXPLIQUER POURQUOI ILS VEULENT S'ÉGORGER OU POURQUOI ILS SE N'AIMENT. ^^.


♛ surnom
« prénom prénom nom »
ft. célébrité sur l'icône
ICI ON FOU LE LIEN DU PERSONNAGE, UN PEU DE BLA BLA POUR EXPLIQUER POURQUOI ILS VEULENT S'ÉGORGER OU POURQUOI ILS SE N'AIMENT. ^^.




Dernière édition par U. K. Marvin Breckenridge le Jeu 15 Sep - 13:01, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
What can I say I'm no angel

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

➮ Adresse : Upper West Side, New York.
➮ Avatar : Penn Badgley.


☙ Ta Fabuleuse Histoire ❧
➮ Famille: Devenir meilleur que Morgan Larsson, et le tuer.
➮ Distinctions:
➮ Ambitions: Jared Leto

MessageSujet: Re: Catch the Baryshnikov's train ●● « la vie n'est qu'illusion » Jeu 15 Sep - 7:53




« Nikolaï "Edward" Baryshnikov »
the enemy arrives escape into the night

FEAT. JARED LETO • 39 ANS(i) • 19 SEPTEMBRE 1849 • DIRECTEUR ET ÉCUYER/SPECTACLE CHEVAUX • VAMPIRE

A little less conversation, a little more action please


    welcome to my life


    ICI ON MET L'HISTOIRE DE NOTRE PERSONNAGE, TOUT CE QUI EST IMPORTANT DE SAVOIR POUR COMMENCER LE RP, MAIS BON GARDONS NOUS UN PEU DE SECRET POUR PIMENTÉ L'HISTOIRE. ET COMME JE N'AI PLUS RIEN À DIRE JE CITERAIS UN GRAND POÈTE QUI A UN JOUR DIT; THIS IS WAAAAARRRR !!! MDRRR ICI ON MET L'HISTOIRE DE NOTRE PERSONNAGE, TOUT CE QUI EST IMPORTANT DE SAVOIR POUR COMMENCER LE RP, MAIS BON GARDONS NOUS UN PEU DE SECRET POUR PIMENTÉ L'HISTOIRE. ET COMME JE N'AI PLUS RIEN À DIRE JE CITERAIS UN GRAND POÈTE QUI A UN JOUR DIT; THIS IS WAAAAARRRR !!! MDRRR ICI ON MET L'HISTOIRE DE NOTRE PERSONNAGE, TOUT CE QUI EST IMPORTANT DE SAVOIR POUR COMMENCER LE RP, MAIS BON GARDONS NOUS UN PEU DE SECRET POUR PIMENTÉ L'HISTOIRE. ET COMME JE N'AI PLUS RIEN À DIRE JE CITERAIS UN GRAND POÈTE QUI A UN JOUR DIT; THIS IS WAAAAARRRR !!! MDRRR ICI ON MET L'HISTOIRE DE NOTRE PERSONNAGE, TOUT CE QUI EST IMPORTANT DE SAVOIR POUR COMMENCER LE RP, MAIS BON GARDONS NOUS UN PEU DE SECRET POUR PIMENTÉ L'HISTOIRE. ET COMME JE N'AI PLUS RIEN À DIRE JE CITERAIS UN GRAND POÈTE QUI A UN JOUR DIT; THIS IS WAAAAARRRR !!! MDRRR






PETIT SURNOM D'AMOUR

« I will fuck you like the devil »



♛ surnom
« prénom prénom nom »
ft. célébrité sur l'icône
ICI ON FOU LE LIEN DU PERSONNAGE, UN PEU DE BLA BLA POUR EXPLIQUER POURQUOI ILS VEULENT S'ÉGORGER OU POURQUOI ILS SE N'AIMENT. ^^.


♛ surnom
« prénom prénom nom »
ft. célébrité sur l'icône
ICI ON FOU LE LIEN DU PERSONNAGE, UN PEU DE BLA BLA POUR EXPLIQUER POURQUOI ILS VEULENT S'ÉGORGER OU POURQUOI ILS SE N'AIMENT. ^^.


♛ surnom
« prénom prénom nom »
ft. célébrité sur l'icône
ICI ON FOU LE LIEN DU PERSONNAGE, UN PEU DE BLA BLA POUR EXPLIQUER POURQUOI ILS VEULENT S'ÉGORGER OU POURQUOI ILS SE N'AIMENT. ^^.




Dernière édition par U. K. Marvin Breckenridge le Jeu 15 Sep - 12:49, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
What can I say I'm no angel

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

➮ Adresse : Upper West Side, New York.
➮ Avatar : Penn Badgley.


☙ Ta Fabuleuse Histoire ❧
➮ Famille: Devenir meilleur que Morgan Larsson, et le tuer.
➮ Distinctions:
➮ Ambitions: Jared Leto

MessageSujet: Re: Catch the Baryshnikov's train ●● « la vie n'est qu'illusion » Jeu 15 Sep - 8:23




« Daphné Delacroix »
there's only two types of people in the world

FEAT. MISS BETH • 21 ANS • 2 JANVIER 1990 • DIVA (danseuse) DU CIRQUE • LOUP GAROU

the ones that entertain, and the ones that observe


    welcome to my life


    Daphné est sans contre-dit la plus belle femme de toute l'organisation. Son corps est aussi magnifique que son doux visage et la voir tester sa glorieuse souplesse n'as rien de déplaisant. Certain crois qu'elle es atteinte d'une prétention hors limite parce qu'elle répète uniquement à des heures tardives, qu'elle ne mange pas avec tout le monde et, surtout, personne n'est autorisé à se trouver seule avec elle. Effectivement, lorsqu'elle entre dans une rage noir ou qu'il est simplement ''temps'' pour elle de changer, son jolie corps de danseuse prends des apparences abominable. Elle mesure plus de deux mètres de haut, elle possèdes deux rangés de dents aussi affutés que celle d'un requin et se couvre d'un poil aussi noir que le jais de ses cheveux. Pourtant la créature en soit n'as rien d'effrayant. En fait, la danseuse étourdie le publique dans s belle robe brillante, et vingt minutes plus tard elle se trouve dans une cage noir à les effrayez de son apparence. La situation, en soit, n'est pas si déplaisante, mais le passé de la belle louve explique mieux son présent. Durant une froide nuit d'hiver, une bête avait trouver refuge à bord du train. Voyant une nouvelle étoile sous le chapiteau, l'équipage avait décider de la traquer et de l'enfermer dans un des frigidaires à viande. Ce n'était pas une surprise que celui-ci ai été totalement vider, incapable de trouver autre chose que la porte blinder pour la contenir puisqu'une cage était inutile. Ils étaient tous tomber à la renverse le lendemain matin quand le dompteur était venu jeter un oeil sur la bête... Qui n'était plus qu'une jeune fille d'à peine dix ans. Il ne fut pas difficile pour des forains de deviner ce qui était arrivé durant la nuit. Daphné n'avait pas été abandonner par sa famille, elle n'avait pas été rejeter ou repousser. Elle s'était simplement aventurer trop loin, et elle s'était perdu dans le brouillard de la nuit. Le train défilait donc vers sa nouvelle destination, arrachant une bête féroce à son monde d'arbre et de chasse. Le maitre de scène lui fit alors une offre. Elle pourrait rester sur le train, gagnée sa vie et même devenir une grande star; à condition qu'elle donne sa parole. Un jour, le maitre de scène viendrait à elle et lui demanderais une faveur. Ce jour là, elle serait obligé à lui et à sa grande bonté. L'enfant ne compris pas, et elle accepta. Environs huit ans s'écoulèrent et Daphné se sentait maintenant chez elle à travers les forains qui lui avait fait une célébrité inégalé. C'est à se moment que le maitre de scène vint réclamer son dû. Il ne demandait pas grand chose... Sa main. Elle n'avait pas trop le choix d'accepter, elle aurait voulu prendre la fuite, mais pour allez ou? À contre cœur elle l'épousa. Trois ans passait, elle tentait avec beaucoup de mal de se convaincre que c'était la meilleure chose qui pouvait lui arrivé. Peut-être hériterait-elle du cirque lorsqu'il trépasserait? Un chose par contre lui fit perdre tout repère. Un jeune homme. Elle ignore pourquoi, elle ne sait pas comment, mais il la tiens. Encore plus que la propre bête qu'elle était. Étendu dans sa couchette à l'autre bout du train, elle arrive à s'apaiser de son simple souffle. Sa présence la rends fébrile, sa voix lui soulève l'échine. Comment est-ce possible? Qui est-il pour ainsi venir perturbé sa vie? Elle semble tenté par lui, tourne autour comme un vautour attendant patiemment que l'animal s'effondre à bout de force. Malheureusement pour lui, la belle Daphné semble prête à affronté tout les obstacles pour découvrir le lien qui les uni. Un comportement qui aura tôt fait d'agacé son mari.






PETIT SURNOM D'AMOUR

« vous rêver toutes de faire comme moi »



♛ surnom
« prénom prénom nom »
ft. célébrité sur l'icône
ICI ON FOU LE LIEN DU PERSONNAGE, UN PEU DE BLA BLA POUR EXPLIQUER POURQUOI ILS VEULENT S'ÉGORGER OU POURQUOI ILS SE N'AIMENT. ^^.


♛ surnom
« prénom prénom nom »
ft. célébrité sur l'icône
ICI ON FOU LE LIEN DU PERSONNAGE, UN PEU DE BLA BLA POUR EXPLIQUER POURQUOI ILS VEULENT S'ÉGORGER OU POURQUOI ILS SE N'AIMENT. ^^.


♛ surnom
« prénom prénom nom »
ft. célébrité sur l'icône
ICI ON FOU LE LIEN DU PERSONNAGE, UN PEU DE BLA BLA POUR EXPLIQUER POURQUOI ILS VEULENT S'ÉGORGER OU POURQUOI ILS SE N'AIMENT. ^^.




Dernière édition par U. K. Marvin Breckenridge le Ven 16 Sep - 14:54, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
What can I say I'm no angel

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

➮ Adresse : Upper West Side, New York.
➮ Avatar : Penn Badgley.


☙ Ta Fabuleuse Histoire ❧
➮ Famille: Devenir meilleur que Morgan Larsson, et le tuer.
➮ Distinctions:
➮ Ambitions: Jared Leto

MessageSujet: Re: Catch the Baryshnikov's train ●● « la vie n'est qu'illusion » Jeu 15 Sep - 8:55




« Vitaly Baryshnikov »
avant d’aborder le fond du problème, j’aborderai le fond de la bouteille

FEAT. ZAC EFRON • 17 ANS(i) • 13 MAI 1888 • PALEFRENIER A LA MÉNAGERIE • VAMPIRE

love me as I am


    welcome to my life


    ICI ON MET L'HISTOIRE DE NOTRE PERSONNAGE, TOUT CE QUI EST IMPORTANT DE SAVOIR POUR COMMENCER LE RP, MAIS BON GARDONS NOUS UN PEU DE SECRET POUR PIMENTÉ L'HISTOIRE. ET COMME JE N'AI PLUS RIEN À DIRE JE CITERAIS UN GRAND POÈTE QUI A UN JOUR DIT; THIS IS WAAAAARRRR !!! MDRRR ICI ON MET L'HISTOIRE DE NOTRE PERSONNAGE, TOUT CE QUI EST IMPORTANT DE SAVOIR POUR COMMENCER LE RP, MAIS BON GARDONS NOUS UN PEU DE SECRET POUR PIMENTÉ L'HISTOIRE. ET COMME JE N'AI PLUS RIEN À DIRE JE CITERAIS UN GRAND POÈTE QUI A UN JOUR DIT; THIS IS WAAAAARRRR !!! MDRRR ICI ON MET L'HISTOIRE DE NOTRE PERSONNAGE, TOUT CE QUI EST IMPORTANT DE SAVOIR POUR COMMENCER LE RP, MAIS BON GARDONS NOUS UN PEU DE SECRET POUR PIMENTÉ L'HISTOIRE. ET COMME JE N'AI PLUS RIEN À DIRE JE CITERAIS UN GRAND POÈTE QUI A UN JOUR DIT; THIS IS WAAAAARRRR !!! MDRRR ICI ON MET L'HISTOIRE DE NOTRE PERSONNAGE, TOUT CE QUI EST IMPORTANT DE SAVOIR POUR COMMENCER LE RP, MAIS BON GARDONS NOUS UN PEU DE SECRET POUR PIMENTÉ L'HISTOIRE. ET COMME JE N'AI PLUS RIEN À DIRE JE CITERAIS UN GRAND POÈTE QUI A UN JOUR DIT; THIS IS WAAAAARRRR !!! MDRRR






PETIT SURNOM D'AMOUR

« lost in yourself, stretch your mind »



♛ surnom
« prénom prénom nom »
ft. célébrité sur l'icône
ICI ON FOU LE LIEN DU PERSONNAGE, UN PEU DE BLA BLA POUR EXPLIQUER POURQUOI ILS VEULENT S'ÉGORGER OU POURQUOI ILS SE N'AIMENT. ^^.


♛ surnom
« prénom prénom nom »
ft. célébrité sur l'icône
ICI ON FOU LE LIEN DU PERSONNAGE, UN PEU DE BLA BLA POUR EXPLIQUER POURQUOI ILS VEULENT S'ÉGORGER OU POURQUOI ILS SE N'AIMENT. ^^.


♛ surnom
« prénom prénom nom »
ft. célébrité sur l'icône
ICI ON FOU LE LIEN DU PERSONNAGE, UN PEU DE BLA BLA POUR EXPLIQUER POURQUOI ILS VEULENT S'ÉGORGER OU POURQUOI ILS SE N'AIMENT. ^^.




Dernière édition par U. K. Marvin Breckenridge le Jeu 15 Sep - 12:51, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
What can I say I'm no angel

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

➮ Adresse : Upper West Side, New York.
➮ Avatar : Penn Badgley.


☙ Ta Fabuleuse Histoire ❧
➮ Famille: Devenir meilleur que Morgan Larsson, et le tuer.
➮ Distinctions:
➮ Ambitions: Jared Leto

MessageSujet: Re: Catch the Baryshnikov's train ●● « la vie n'est qu'illusion » Jeu 15 Sep - 9:07




« Drew McFendders »
l'espionnage serait peut-être tolérable s'il pouvait être exercé par d'honnêtes gens

FEAT. MISS STROUP • 19 ANS • 7 AVRIL 1992 • FOUINEUSE • SORCIÈRE

You are driving me into panic


    welcome to my life


    ICI ON MET L'HISTOIRE DE NOTRE PERSONNAGE, TOUT CE QUI EST IMPORTANT DE SAVOIR POUR COMMENCER LE RP, MAIS BON GARDONS NOUS UN PEU DE SECRET POUR PIMENTÉ L'HISTOIRE. ET COMME JE N'AI PLUS RIEN À DIRE JE CITERAIS UN GRAND POÈTE QUI A UN JOUR DIT; THIS IS WAAAAARRRR !!! MDRRR ICI ON MET L'HISTOIRE DE NOTRE PERSONNAGE, TOUT CE QUI EST IMPORTANT DE SAVOIR POUR COMMENCER LE RP, MAIS BON GARDONS NOUS UN PEU DE SECRET POUR PIMENTÉ L'HISTOIRE. ET COMME JE N'AI PLUS RIEN À DIRE JE CITERAIS UN GRAND POÈTE QUI A UN JOUR DIT; THIS IS WAAAAARRRR !!! MDRRR ICI ON MET L'HISTOIRE DE NOTRE PERSONNAGE, TOUT CE QUI EST IMPORTANT DE SAVOIR POUR COMMENCER LE RP, MAIS BON GARDONS NOUS UN PEU DE SECRET POUR PIMENTÉ L'HISTOIRE. ET COMME JE N'AI PLUS RIEN À DIRE JE CITERAIS UN GRAND POÈTE QUI A UN JOUR DIT; THIS IS WAAAAARRRR !!! MDRRR ICI ON MET L'HISTOIRE DE NOTRE PERSONNAGE, TOUT CE QUI EST IMPORTANT DE SAVOIR POUR COMMENCER LE RP, MAIS BON GARDONS NOUS UN PEU DE SECRET POUR PIMENTÉ L'HISTOIRE. ET COMME JE N'AI PLUS RIEN À DIRE JE CITERAIS UN GRAND POÈTE QUI A UN JOUR DIT; THIS IS WAAAAARRRR !!! MDRRR






PETIT SURNOM D'AMOUR

« I caught them barking at the moon »



♛ surnom
« prénom prénom nom »
ft. célébrité sur l'icône
ICI ON FOU LE LIEN DU PERSONNAGE, UN PEU DE BLA BLA POUR EXPLIQUER POURQUOI ILS VEULENT S'ÉGORGER OU POURQUOI ILS SE N'AIMENT. ^^.


♛ surnom
« prénom prénom nom »
ft. célébrité sur l'icône
ICI ON FOU LE LIEN DU PERSONNAGE, UN PEU DE BLA BLA POUR EXPLIQUER POURQUOI ILS VEULENT S'ÉGORGER OU POURQUOI ILS SE N'AIMENT. ^^.


♛ surnom
« prénom prénom nom »
ft. célébrité sur l'icône
ICI ON FOU LE LIEN DU PERSONNAGE, UN PEU DE BLA BLA POUR EXPLIQUER POURQUOI ILS VEULENT S'ÉGORGER OU POURQUOI ILS SE N'AIMENT. ^^.




Dernière édition par U. K. Marvin Breckenridge le Jeu 15 Sep - 13:07, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Catch the Baryshnikov's train ●● « la vie n'est qu'illusion »

Revenir en haut Aller en bas
Catch the Baryshnikov's train ●● « la vie n'est qu'illusion »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ҩ .présentations.-
Sauter vers: